Possession démoniaque : Sont-elles bien réelles ?

L’homme est un être pluridimensionnel, ondoyant, divers. L’homme, cet inconnu ! La limite entre le visible et l’invisible est très fine. Plusieurs phénomènes ou évènements inexpliqués donnent de par leurs particularités des frissons dans le dos. Pourquoi ? Parce qu’ils relèvent de la dimension spirituelle des uns et des autres. Ils reflètent tout ce qu’il y a de surnaturel que la science explique en des mots justes qu’ils ne sauraient décrire. Vous avez assurément déjà entendu parler de possession démoniaque ? Vous êtes resté perplexe face à bon nombre de ses manifestations ? Cependant, tout esprit curieux se demanderait si cette appellation n’est pas utopique ? Grâce à ce descriptif précis, pesez par vous-même le pour et le contre de ce sujet qui constitue un carrefour incontournable de l’espèce humaine.

Qu’entend-on par « possession démoniaque » ?

À tout seigneur, tout honneur, rappelons que la possession démoniaque est un thème qui va de concert avec la philosophie des églises et des cercles religieux dans leurs différents apports à l’humanité. Pour le commun des mortels, l’emprise maléfique est la situation voire l’état de toute personne sujette à la domination d’un démon ou d’une pléthore d’esprit impur. Ces derniers portent nuisance de par leurs actions à son corps et à son esprit.

Un démon, par contre, est une personne malfaisante, un génie bon surtout mauvais. D’aucuns, fort de leur croyance et de leur appartenance religieuse affirment bec et ongle qu’il s’agit d’anges déchus. Toutefois, la perception est relative à chaque confession. Démon, personne possédée, tout ceci semble bien existentiel. Qu’en est-il ? Découvrons-le, ensemble !

Genèse de la théorie de l’emprise démoniaque

Les premiers vecteurs de cette croyance restent les juifs à l’ère hellénistique lorsque cette brave population a été contrainte à l’exil. En ce qui concerne la manifestation de la puissance maléfique, la référence première pour la petite histoire reste et demeure Satan. Et qui dit Satan, pense à son opposé au divin en la personne de Jésus Christ, Mahomet ou ces pionniers de nos divers ordres spirituels. 

Ce terme a pris de l’ampleur et de l’importance dans le quotidien de tous les humains à l’avènement de Jésus Christ bien qu’il existait de par ses manifestations des siècles avant la venue du Messie, comme qui dirait. L’évangile soutient que la présence des esprits démoniaques influait beaucoup sur les populations à priori celle des rabbins. Que l’affection soit psychique, psychologique, dermatologique, cutanée ou autre, l’œuvre du démon ne restait pas des moindres en cette période ou la question de la foi était le nombril du monde.

Les esprits faibles étaient pris par des convulsions, des spasmes violents, des élucubrations à ne point en finir au cours desquelles ils annonçaient la fin, le début de tel ou tel évènement. Les démons, quant à eux étaient et sont connues pour avoir comme talon d’Achille les saints ou tout esprit à eux supérieur. Ainsi naquit l’exorcisme chez ceux-là qui deviendront plus tard les catholiques en se basant sur les révélations du livre de Tobit. La mission supposait une invocation de noms ciblés et une prononciation de paroles fortes tirées des textes saints obligeant par la suite les démons considérés comme parasites à délaisser le corps, par eux conquis. Cette tâche était confiée aux exorcistes de profession ou aux hommes ayant conservé un degré spirituel majeur. 

Les comportements insolites faisaient ou imperméables à la logique de la raison étaient ipso facto pointé du doigt. Se rapportant aux férus de la Bible Jean baptiste était à titre illustratif sujet à ce titre. Mathieu, Jean, Marc… dans leurs différents chapitres et versets montraient ses faits de longs en large sous le voile de la folie, de l’impudicité ou du satanisme. Marc 3 en partant du verset 21, les scribes étaient sans ambages certains que Jésus Christ avait en son sein les affres de Belzébul. Ce qui s’est avéré par la suite être une conception erronée.

Le sondage de ce livre saint de par ses révélations montre de façon claire combien la possession démoniaque peut être fatale et nuisible. Des paralytiques, des lépreux, des insomniaques des filles de joie qui n’arrivaient pas à obtenir repentances et paix intérieure ont été délivrés à juste titre. Jésus arrivait miraculeusement à travers de simples bénédictions à guérir plusieurs maux. En témoigne cette célèbre démonstration de puissance peinte en cette expression : « On lui amena beaucoup de démoniaques et, d’un mot, il chassait les esprits ; il guérit aussi tous ceux qui étaient malades ».

Par ailleurs, le Saint Coran qualifie de Djinns les démons et ses disciples les soumettent aux courroux de la volonté du tout puissant Allah. Cette idée de possession démoniaque et ses retombés épargnent les musulmans fervents depuis la nuit des temps et les paroles du prophète Mahomet. Ici, le rôle d’exorcisme est l’apanage des Cheiks ou des Alphas. Néanmoins, on ne saurait dire que c’est un acquis spécifique, il suffit de développer les vertus enseignées par ce livre saint.

De même, les confessions religieuses prises en aparté ont en commun la lutte contre les esprits maléfiques de par les symboles et propriétés qu’elles prônent. Il convient d’avoir à l’esprit que la liste n’est pas limitative. C’est un véritable phénomène qui turlupine et qui bouscule le quotidien de plus d’un.

Diverses formes de possession démoniaque

Est possédé, une personne qui déclare l’être et en manifeste de manière évidente les signes. Le consentement du sujet à la possession est non négligeable. Notons que ce statut est mis à grand jour par les pratiques exorcistes. La participation à des cérémonies ou actions de sectes occultes peut être à la base de ce dérèglement spirituel. La personne humaine est conçue pour qu’elle et son âme, seules, occupent son corps. Ce n’est pas pourtant pas ce qui est fréquemment observé.

Le cas le plus improbable est celui des personnes possédées en état de latence. Autrement dit, elles ne présentent aucun signe de possession démoniaque, mais sont quand hôte d’un démon. Pour la petite histoire Jacques 7 ans, chrétien des églises évangéliques est tombé en transe lors d’une veillée de prière. Ce n’est aqu’en pleine transe qu’il révèlera être un conquis depuis ses douze mois. Inquiétant n’est-ce pas ? Cette anecdote est, malgré toutes ces mauvaises facettes, bien réelle. Les romans ou écrits vécus vous édifieront plus si vous poussez plus loin votre curiosité.

Seule la lutte paie. Le deuxième cas fait état de ceux qui sont dominés par le malin et qui s’évertuent vaille que vaille à le repousser. Vous dormez en pleine forme la veille. Vous rêvez que vous vous êtes battus avec tel. Le lendemain matin vous vous réveillez avec des contusions. Terrible, n’est-ce pas ? Vous serez certainement horrifié de savoir que c’est un cas courant. D’autres même à titre comique appellent cela le jogging matinal de l’athlète en dépit du fait que ceci n’a rien d’hilarant. Il est dit que le malin a pour dîner favori les adeptes de la négligence. Ceux-là qui manquent aux exigences de la foi. Le suicide peut surgir au cas où l’esprit du mal aurait ascendance sur l’esprit du juste.

Le troisième cas enfin, concerne les individus qui pour une raison ou une autre ont conclu des pactes liant leurs âmes avec des forces malsaines. Ils usent de moyens obscurs pour inverser le cours normal des successions de faits dans le monde. Faites attention à ces amis ou parents qui vous ont déjà dit une fois que vous vivrez une chose mauvaise ou bonne et qui se produit de facto. Comment expliquer qu’un simple individu puisse vous dire que vous aurez un accident de voiture à 17 h 15 et que cela a réellement lieu ?

Voies de manifestations de la possession démoniaque

Il n’est pas rare de vivre en parfaite symbiose avec des personnes possédées. Certaines d’entre elles sont expertes dans l’art du camouflage. Avez-vous un collègue qui a un rire qui fait frissonner ? Qui se réfugie très souvent aux toilettes pendant des heures ? Ou qui a en horreur les paroles saintes ? Eh bien, il est envisageable que ce collaborateur soit possédé même si ce cas de figure n’est pas une propriété mathématique. Tout est question de stratégie comportementale mise en œuvre et à impérativement déceler. Les agissements machiavéliques, les individus dont les yeux brillent devant le malheur de leur confrère sont les premiers à étudier.  

Les maladies psychiques existent, c’est un fait, mais le démon peut s‘en servir. Des cas parlant révèlent la présence de cette ombre de la noirceur, nous distinguons en effet :

  • l’aversion injustifiée pour les choses saintes, entendez par là le Coran, La Bible… les noms des saints, les phrases tirées de ces livres et la tendance effrénée au blasphème ;
  • Les polyglottes soudains (faîtes attention aux individus qui se mettent subitement à parler des langues qu’ils ne connaissent pas) ;
  • les prophéties sur les évènements à venir (comment peut-on expliquer qu’une personne naturelle connaisse au millimètre près ce qui se passera demain et sont les prédications se confirment toujours ?) ;
  • le défi des lois de la pesanteur (marcher sur le plafond la tête vers le sol, s’étirer à ne pas en finir, rire sournois, planer dans les airs)
  • le déploiement d’une force physique qui ne dit pas son nom (eh oui ! Certaines personnes possédées de 45 Kilos peuvent soulever à eux seuls une masse allant jusqu’à 250 kilos).

Ces signes non pas exhaustifs sont les premières marques de fabrique de Lucifer et de ses anges. Prenez-y garde et veillez à faire exorciser tant qu’il est encore temps. 

Délivrance et piété spirituelles  

Le renforcement de la foi en une congrégation religieuse marque la fin de l’emprise démoniaque chez les infortunés ayant été victimes de la malice du démon. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort dit-on. Le développement d’un sentiment de sympathie envers les frères combattants dans une situation semblable se développe de façon naturelle. Ces derniers deviennent par la suite de grand aguerri contre cette coopération préjudiciable. Ils sont vecteurs d’inspiration et de force pour les nécessiteux.

À la lecture de l’œuvre de Francesco Vaiasuso dans le célèbre récit « ma possession vous serez sans doute mieux édifié ». Vous verrez comment ces esprits malfaisants peuvent en un rien détruire toute une vie si on les laisse accomplir leur mission. À cet effet vous avez aussi la largesse de suivre des séries ou films illustratifs de cette réalité patente qu’est la possession démoniaque à l’instar de la none, la maison hantée, Robert la poupée, etc.

Détrompez-vous ! La possession démoniaque est bien réelle. Puisse Dieu nous protéger !

 

Tu pourrais aussi aimer

Ana

A propos de l'auteur: Ana

Je maîtrise toutes les facettes de l'étrange. Cela va du paranormal au médium, en passant bien entendu par la voyance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *