mardi 21 Mai 2019 - 13:50
News
Accueil > Paranormal > Bilocation : le cas d’Emile Sagée

Bilocation : le cas d’Emile Sagée



double fantomatique bilocation emilie sagee

La bilocation est un phénomène paranormal qui désigne le double fantomatique d’une personne vivante. Cela permettrait d’être vue simultanément, en deux endroits différents. L’affaire d’Émilie Sagée reste l’un des cas les plus mystérieux de l’histoire.

En 1845, Émilie, jeune femme originaire de Dijon et âgée de 32 ans est recrutée comme professeur de langue au sein du pensionnat pour jeunes filles de Neuwelcke, près de Riga en Lettonie. Son caractère réservé, sa douceur, son intelligence et ses méthodes pédagogiques inspirent rapidement le respect au sein de l’établissement.

Cependant, au bout de quelques mois, Emilie Sagée dévoile un visage tout autre en déployant une étrange faculté, celle de pouvoir se trouver simultanément à deux endroits distincts.

Une première fois, Émilie Sagée, qui écrivait à la craie sur le tableau, se dédouble sous les yeux ébahis de ses élèves. La « seconde » institutrice semble imiter les gestes de la « première ». Son double lui ressemble sur tous les points ; Une quinzaine d’élèves présents au moment des faits assistent à la bilocation de leur professeur. La frayeur l’emporte sur la stupeur. Peu de temps après, de nouveaux dédoublements sont constatés par les pensionnaires et certains employés de l’établissement. Au réfectoire, le double fantomatique d’Émile Sagée est observé, à plusieurs reprises dans son dos et l’original ne perçoit visiblement pas la présence de son double.

Une quarantaine d’élèves réunis dans la cour de l’école observent par une fenêtre entrouverte, l’institutrice qui est en train de lire dans un fauteuil. Dans le même temps, ils l’aperçoivent dans un jardin attenant à la cour de récréation.  Émilie Sagée apparaît fatiguée, elle exécute ses mouvements avec lenteur…Qui est l’original ? Qui est la copie ? S’agit-il d’un fantôme ? Les élèves veulent savoir. L’un d’entre eux a le courage de se rapprocher de l’institutrice installée dans le fauteuil. À la surprise générale, il traverse la « copie qui disparaît dans les secondes suivantes. « L’original » retrouve alors son énergie et reprend ses activités à un rythme normal.

Au départ, institutrice d’une classe de 42 élèves, Emilie n’en aura plus que douze après dix-huit mois de fonction : les parents effrayés par les rumeurs auraient préféré retirer leurs enfants de l’établissement. Le plus troublant dans cette affaire, c’est que tous les élèves de l’institutrice furent les témoins du phénomène. Il est par conséquent difficile d’entrevoir une sorte d’hallucination collective. D’ailleurs, les dédoublements furent observés à l’intérieur comme à l’extérieur des classes, en groupe ou de manière isolée. Le double d’Émilie Sagée imitait parfois à la perfection les gestes de l’original où il adoptait une attitude totalement différente. Quand l’institutrice était souffrante son double semblait en parfaite santé. À l’époque des faits, l’affaire eut un retentissement important, en partie grâce à un témoin : la fille du Baron Von Guldenstubbe dont la parole avait sans doute une plus grande importance que celle des autres élèves.

Incapable de contrôler son double, Émilie Sagée fut contrainte de quitter Neuwelcke, après avoir enseigné pendant presque deux années au sein de l’établissement. Elle avouera au directeur de l’établissement avoir été déjà renvoyée pour les mêmes motifs à 19 reprises.

Donnez-nous votre avis :

Thanks for rating this! Now tell the world how you feel - .
Que pensez-vous de cet article ?
  • Fait réel
  • Indécis
  • Fake

6 commentaires

  1. je ne sais pas quoi dire mais en tout cas ça me semble peu probable c’est sur…

  2. En tant qu’entité « en apprentissage » et jeune sur le plan universel nous avons un corps physique dans cette dimension et un corps astral qui lui a le pouvoir de passer d’une dimension à l’autre, point_barre…..!

  3. Saint Antoine de Padoue a fait ce genre de dédoublement. Il était a deux endroits différents, l’un ou il disculpait un condamné à mort, qui a était gracié et le « vrai » assassin fut retrouvé et condamné à mort.
    C est l histoire de Saint Antoine de Padoue

  4. Peut être un cas de projection astrale… Elle devait être alors vachement douée, sans même en avoir conscience!

  5. Je sais pas si s’est possible de se dédoubler comme sa.. il s’agit peut etre d’une supercherie..A t-elle été examinée par des médecins?

    • les médecins ne sont pas DIEU ; ils n’ont pas la science infuse, ni les scientifiques . Sainte Thérèse de Lisieux avait fait elle même une bilocation pour aller donner manger à son père handicapée, alors qu’elle était carmélite . Cela a été prouvé par des témoins et le carmel

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*